Le diktat de la minceur

Le diktat de la minceur

Hey hey hey!!! (parce que si je mets “Ho Ho Ho” ça fait trop Père Noël et c’est pas trop la saison). Donc Hey hey hey aujourd’hui je suis tombé sur un article (lui) du Monde nous parlant du diktat de la minceur. Il m’a littéralement énervé. Non pas parce qu’il y est bourré de …BIP…, mais au contraire car il m’a profondément touché. Parallèlement à la pandémie du surpoids on constate qu’il subsiste toujours ce diktat de la minceur, ce diktat du vent.

Il y a plusieurs “minceurs” comme plusieurs “obésités”

La physiologie joue un rôle

Il faut bien distinguer les personnes qui sont physiologiquement minces voire maigres (si on se base sur l’IMC). En effet, le poids dépend de plusieurs facteurs. Quelqu’un qui a une masse osseuse plus importante (comprenez plus charpenté) aura forcément un poids supérieur à quelqu’un qui a un squelette plus fin. De plus, il y a des personnes qui ont un métabolisme de base très élevé. Ainsi, elles consomment beaucoup de calories même sans rien faire. Tout ça c’est écrit dans nos gènes en grande partie.

 

Quand la pauvreté s’invite à table

Il faut prendre en compte le coup de la vie. C’est un fait, la vie est chère et va en augmentant, tout comme la pauvreté. Sauf que qui qui est dans le mémerde? Bah les jeunes plus défavorisés (en étude, en situation pro précaire,…). Alors pour survivre ils s’alimentent peu et/ou souvent mal. Mal, car la plupart des trucs abordables sont issus des IAA qui mettent des mauvais produits dans les préparations. Si vous voulez rire (ou prendre peur c’est une question de point de vue), regardez la liste des aliments. En France, la liste est obligatoirement dans l’ordre décroissant des aliments. Le premier écrit est donc le plus présent. Contentez vous de regarder les 5 premiers. Vous risquez d’avoir quelques surprises. Même si le prix n’est pas gage de qualité, certains aliments peu onéreux contiennent beaucoup d’eau ou de sucres ajoutés. Ou est passé le bon gout des aliments. Euh loin, très loin…pauvreté à table

 

La diabolisation du surpoids peut conduire aux TCA

Pendant pas mal d’années (et c’est pas fini, super…), on nous a rabâcher que le surpoids est hyper méga dangereux et tout. Alors oui le surpoids peut amène à une diminution de l’espérance de vie. Sauf qu’à force de vouloir ne pas être en surpoids on en vient à flipper dès le moindre kilo pris. Du coup quoi qu’on fait on? On fait un régime! Bingo you win. Tu viens d’entrer dans la spirale des régimes!!! Wouhou! Yeah yeah!spirale des régimes

Mais quand on fait des régimes, on en vient à contrôler son alimentation et on risque de développer des TCA.

 

L’hypocrisie de certains magazines

De plus en plus dans les magazines on nous parle de réécouter son corps, ses sensations alimentaires, accepter son corps. Tout ça quoi. Sauf qu’en une on voit uniquement des photos retouchées, sans un péte de cellulite, bien proportionnée. Du coup y’a un message hyper contradictoire du genre:

Acceptez vous comme vous êtes mais prenez quand même exemple sur le mannequin en une du mag’

Et puis une ou deux pages sur comment perdre 2kg en 15 jours avant l’été

régime flash

 

Réseaux sociaux

Tout le monde ou du moins une grande partie est connectée aux réseaux sociaux. Cela peut être une mine d’infos excellente mais il y a aussi des risques. De récentes études ont montré qu’Insta pouvait favoriser des comportements alimentaires à risques ou certains défis du style le “défi A4”. Ces défis à la con ont beau être éphémère ils n’en restent pas moins dangereux.

 

On s’y perd…

Tout le monde veut être en bonne santé. C’est un fait et c’est très bien. La santé n’est pas uniquement physique, elle est aussi psychique. Et pour ça, il est important de sortir du diktat de la minceur, d’apprendre à aimer son corps, d’arrêter de stigmatiser telle ou telle personne en fonction de son apparence. Un peu de tolérance n’a jamais fait de mal. Au contraire! Les choses commencent à changer. Des célébrités, blogueuses, pro de la santé véhiculent un discours d’acceptation et de cessation de lutte contre ce diktat de la minceur qui fait des ravages.

Peace and Rock'n'Roll
Peace and Rock’n’Roll