Croire que le poids définit le bonheur

Croire que le poids définit le bonheur

A l’heure de notre société dans laquelle la communication via des réseaux sociaux tels que Instagram, Twitter ou encore FB (liste non exhaustive), il faut que notre message soit court et percutant. Alors comment faire? Un des moyens est la photo. Ces dernières dans lesquelles nous montrons des corps parfaits, où le moindre détail est étudié, travaillé. Ainsi peu à peu, on associe le poids au bonheur.

 

Conséquence négative

L’omniprésence des réseaux sociaux, des photos retouchées, mais également la pression de la société pour toujours être au top montrent que tout cela peut amener à développer un trouble du comportement alimentaire. Un étude parue en 2017 pointe du doigt certains réseaux sociaux comme pouvant être générateur de TCA  du fait de la communication basée quasi uniquement sur les photos. Ces dernières étant retouchées, cela laisse paraître un corps parfait, un bonheur irréaliste.

 

Notre poids conditionne-t-il le bonheur?

Avant de se poser cette question, il est important de se demander ce qu’est pour nous le bonheur. Ce dernier étant propre à chacun, personne ne peut répondre à notre place. Quand certains sont dans un bonheur matériel (maison, voiture, vêtements, etc…), d’autres sont plus dans un bonheur basé sur les échanges (voyages, rencontres), ou dans un bonheur spirituel. Le terme de spiritualité ne renvoie pas forcément à la religion, mais plus à un mode de vie en accord avec nos valeurs.

A mon sens, il est important de ne pas être exclusivement dans un domaine pour notre recherche du bonheur. Ce dernier est pour moi un assemblage de plusieurs éléments qui le constituent.

 

Et la poids dans tout ça?

Compte tenu du fait que nous avons tous un poids d’équilibre (= set-point), il est important pour commencer de le trouver. Pour cela, les régimes ne vous y amèneront pas. Au contraire, ils vont provoquer l’effet yoyo et vous éloigner de vos sensations alimentaires. Ainsi vous ne saurez plus si vous mangez parce que c’est l’heure ou si parce que vous avez faim par exemple. Le poids est définit par notre masse grasse. On a tous un nombre X de cellules graisseuses (adipocytes). Ces dernières stockent la graisse sous forme de triglycérides. Lorsque nous entamons un régime, au mieux nous vidons ces cellules. Mais elles restent. Alors, une fois le régime stoppé elles vont regonfler éloignant possiblement de poids d’équilibre.

Notre poids ne pouvant être contrôlé, il faut alors l’accepter sans forcément chercher à être dans un IMC “normal”. Certes ce n’est pas simple d’accepter notre set-point une fois ce dernier trouver. En effet, il ne correspond pas forcément au poids que nous avions pensé, au corps que nous avions espéré. Cependant, lorsque nous sommes en paix avec notre poids et plus généralement notre corps, nous avons alors trouvé un bonheur profond, durable détaché des diktats de la société. Un bonheur propre à chacun, NOTRE BONHEUR.

 

Lectures autres: