J’ai testé pour vous le BATCHCOOKING

J’ai testé pour vous le BATCHCOOKING

C’est le début du “j’ai testé pour vous”. Aujourd’hui, on va parler organisation, efficacité et accessoirement cuisine. Trois trucs réunis en un: le batchcooking!

Qu’est-ce que le batchcooking?

Le concept réside dans un truc tout con. Cuisiner à l’avance. Perso d’habitude c’est plutot dernière minute, car je ne suis pas fan des menus établis trop longtemps à l’avance. Du coup, bah ça me contraint à prendre du temps le soir. Parfois c’est cool t’as envie de faire un bon petit plat à ton amoureux(se), puis parfois t’as juste envie de manger vite fait car grosse journée.

Mon organisation de vie allant bientot changer radicalement, j’ai voulu me dégager du temps le soir et ainsi faire à l’avance. D’où le batchcooking. Cuisiner en 2h le dimanche tous les diners de la semaine!

Challenge accepté!!!

Etape 1: trouver un bouquin

Ca peut paraitre bête mais pour faire en 2h, 5 diners bah faut pas prendre des plats au hasard. Et en plus, voulant un 2nd challenge en même temps, en tant que bon carnivore qui se respecte, j’ai décidé de diminuer ma consommation de viande et poisson le soir. Raisons économique et éthiques. Donc, me voici avec un bouquin de batchcooking veggie.

Etape 2: Choix du livre ou du site de bacthcooking

En fouillant sur le net (activité très chronophage vous ne trouvez pas?!), je suis tombé sur un livre de cuisine veggie. Un code de CB plus tard, il est dans ma cuisine.

Un titre alléchant: Cuisinez en 2h vos diners de la semaine. Je feuillette donc ce livre. Déjà là je m’aperçois d’un truc. Pour conserver des plats quelques jours au réfrigérateur que faut-il?

Des contenants!!! (A rajouter sur la liste de courses)

Une fois les courses faites avec un menu de saison me voici donc parti. Car oui manger de saison est important. Niveau nutritionnel pour les fruits et légumes, niveau écologique pour la planète.

Aparté numéro 1: le bio c'est bien, le bio c'est bon. Certes oui. Mais le bio de l'autre côté de la planète a-t-il un réel bénéfice écologique. Tant que la petite tomate ne prendra pas ses petites jambes pour traverser un continent ou un pays, bah on m'enlèvera pas de la tête que c'est pas fou le kérosène de l'avion.

Maitre mot: organisation

Pour pouvoir tenir les délais impartis, 2 choses de base.

  • Suivre les étapes dans le bon ordre. Oui petit Padawan du batchcook’ zéro initiative d’orga tu prendras. Sinon dans la merde tu seras.
  • Une marge de 20min supplémentaire est à prévoir, car parfois c’est quand même un peu fake je trouve.

Donc je suis les étapes bêtement, mais efficacement. Je coupe, je cuit, je range, je lis, je bois un verre d’eau (car j’ai soif), je recoupe, bref je cuisine non stop!

Résultats après 1 mois de batchcooking:

  • Un gain de temps non négligeable le soir quand on rentre du travail.
  • Les portions sont généreuses. Malgré mon corps de crevette, j’ai bon appétit. Ainsi avant, il n’y avait pas souvent de restes. Avec le batchcooking, ça permet à ma chérie d’avoir une portion pour son déjeuner du lendemain sur quasi tous les plats.
  • Budget courses maitrisé. Une seule fois des courses. Grosses économies pour ma part.
  • Je teste des plats que je n’aurai jamais essayé sinon. Même si certains sont pas fous fous, ça fait le taf.
  • Le seul défaut pour le moment est le fait d’avoir de planifier tous ses repas. Mais bon, y’a pire comme défaut.

Je ne dis pas que je ferai ceci toute ma vie, mais en ce moment ça facilite grandement la vie. Tu rentres, tu poses le cerveau et en 20min ton repas est réchauffé.

Du bonheur dans vos p’tits coeurs.